Tunisie des Lumières

تونس الأنوار

Accueil > Français > Valeurs universitaires > Solidarité avec la professeure Raja Ben Slama

Après le mandat d’amener lancé contre la professeure Raja Ben Slama, l’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires dénonce cette décision et exprime sa solidarité avec la professeure menacée d’arrestation

Solidarité avec la professeure Raja Ben Slama

mardi 26 février 2013

Tunis, le 25 février 2013

Un mandat d’amener a été lancée contre l’universitaire Raja Ben Slama, professeur de littérature arabe à la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba, le 21 février 2013 et elle a été informée que des poursuites judiciaires avaient été engagées contre elle sur la base d’une loi abrogée après la Révolution, pour un délit d’opinion en relation avec une critique adressée à un constituant du parti Ennnadha.

Face à cette décision grave qui porte atteinte à la liberté d’expression et qui vise à réduire au silence les voix libres, l’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires exprime sa solidarité sans faille avec Raja Ben Slama et dénonce ce nouveau procès qui s’ajoute à la liste des poursuites judiciaires intentées contre plusieurs intellectuels et créateurs et particulièrement Habib Kazdaghli, doyen de la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba.

Elle considère le recours à ce genre de poursuites comme une nouvelle tentative de la part des autorités d’instrumentaliser la justice et de l’impliquer dans des controverses intellectuelles, un soutien, une couverture aux campagnes savamment orchestrées menées par certaines parties pour porter atteinte à la liberté d’opinion et museler l’intelligentsia tunisienne et leur légitimation.

Elle appelle, pour toutes ces raisons, les autorités concernées à l’abandon de toutes les poursuites à l’encontre de Raja Ben Slama, de tous les universitaires et les créateurs tunisiens.

Pour le bureau de l’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires

Habib Mellakh