Tunisie des Lumières

تونس الأنوار

Accueil > Français > Réforme universitaire > Déontologie de la profession enseignant-chercheur

Déontologie de la profession enseignant-chercheur

vendredi 29 novembre 2013

Les libertés académiques ont été depuis plus de deux décennies une des revendications syndicales.Mais elles étaient toujours vues sous l’angle de la gestion autonome de l’université et de l’élection des différents responsables des structures universitaires.

JPEG

Est-ce suffisant ? Seraient elles simplement un "luxe démocratique" que les pouvoirs publics octroient à son "élite intellectuelle" ? Ou constituent-elles un environnement nécessaire à la recherche, à la créativité et à l’invention ? Peut-on imaginer une évolution dynamique des enseignements au rythme de l’évolution des sciences, des techniques et des connaissances en général sans ces libertés ?
Comment vivons-nous, universitaires tunisiens, nos "libertés académiques" ? Comment les assumons-nous au quotidien ?

Un colloque international sur les libertés académiques aura lieu fin janvier 2014. Le site tunisie-des-lumieres.org vous donne la possibilité d’exprimer votre opinion sur ce thème, ou votre témoignage, car - soyons sincères-, nous vivions très mal ces libertés sous le précédent régime qui était autoritaire et fortement centralisé. La révolution peut nous donner un nouveau souffle, et nous pouvons accéder réellement au statut d’enseignant-chercheur et de citoyen dans une université digne de notre temps.

La parole est à vous !

MAIS, svp, pas d’attaque, ni d’éloge à l’égard de quiconque ! Nous voulons ici un débat d’idées et seulement un débat d’idées.